Nous avons besoin d’une juste autorité masculine

March 31, 2019

Le féminisme rejette l’autorité masculine. Pourtant chez saint Paul, l’époux est le chef de la femme (Ep 5, 23), dans l’Église le curé est le chef de la paroisse, l’évêque le chef du diocèse, le pape etc. Cette autorité de l’homme fait réagir, à juste titre, nos cœurs et nos intelligences de femmes, parce que nous avons connu des autorités arbitraires, abusives. Nous assistons aussi à des attitudes masculines condescendantes ou démagogiques face à la femme : c’est tout autant méprisant. Nous percevons que l’autorité masculine, si elle est juste, ne peut se concevoir sans que l’homme considère pleinement la femme et sa vocation. L’homme n’est pas appelé à vivre seul, ni à décider sans tenir compte de la femme. Au contraire, il décide en fonction de celle qui lui est confiée. Saint Joseph est un magnifique exemple de cette juste autorité, capable de recevoir le féminin, de s’adapter à lui. Dans l’évangile, suite aux demandes de l’ange, lorsque Joseph décide, on n’entend aucun murmure. Silence éloquent de l’évangile si on le compare à l’autorité de Zacharie, mise à mal parce que lui n’a pas su accueillir avec gratitude, avec émerveillement ce que Dieu faisait pour lui, en passant par sa femme Élisabeth.

 

Cliquez ici pour lire plus. 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents