Confinement : LETTRE AUX FIDELES 8- Vendredi Saint



Chers fidèles, À la fin du Moyen-Âge, la culture et l'art chrétien ont élaboré une vision intéressante de la crucifixion. Selon cette vision, on présente le Christ pendu sur une croix en forme d'arbre vivant, souvent de vigne. L'une de ces représentations se trouve dans l'église Saint-Jacques à Thorn en Pologne (cf. PJ). La grande croix de 7 mètres de haut a encore une autre particularité : Notre Seigneur a de grands pieds, qui forment des grappes de raisins. Nous, pêcheurs, nous sommes invités à « goûter » sa souffrance. Saint Bonaventure qui avec son « Lignum vitæ » est le créateur de cette idée originale, explique cette vision en disant: « Il n'y a pas d'autre arbre qui possède une telle puissance qui permet de changer un homme complètement sec spirituellement (...), comme un désert sans eau, en un oasis fleuri et faire passer de la mort à la vraie vie ». Pour mieux comprendre le prix et la valeur du salut, il faut „toucher” la croix, ou même la goûter, comme si on goûtait une grappe de raisin. Jésus a laissé à ceux qui veulent le suivre une leçon très concrète : « Si quelqu’un veut me suivre, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. » Un chrétien, c’est quelqu’un qui est lié à la croix, chaque jour, qui prend sa croix et qui la porte avec le Christ dans son quotidien. La Semaine Sainte dans laquelle nous sommes entrés résume bien la vraie vie de chaque chrétien où le joyeux « Hosanna » du Dimanche des Rameaux est toujours mélangé avec la tristesse du chemin de croix du Vendredi-Saint. Jésus, le plus innocent, a été condamné à la mort et prend la croix sur ses épaules. Nous ne comprenons pas cette décision, comme nous ne comprenons pas pourquoi Dieu permet que dans ce monde il y ait tant de mal, de souffrance, d’injustice, de guerres, de cataclysmes : pourquoi les innocents morts, pourquoi la faim des enfants, pourquoi les faibles sont-ils oppressés ? Pourquoi dans notre vie tout n’est-il pas merveilleux, pourquoi avons-nous autant d’ennemis, de gens malveillants qui cherchent nos échecs ? Pourquoi autant de jalousie et de haine ? Pourquoi suis-je malade et pourquoi dois-je mourir ? Il n’y a pas de réponse facile, voire même aucune réponse, ou plutôt c’est le Christ Lui-même, qui, en prenant sa croix en silence, donne la meilleure réponse. Cette réponse qui reste pourtant si difficile. C’est dans Sa croix qu’on trouve toutes les iniquités et faiblesses de ce monde et, parmi elles, aussi les miennes. « Il a porté nos faiblesses, (…) il a été transpercé à cause de nos péchés, (…) c’est dans ses plaies qu’il y a notre salut. » (Is 53, 4. 5) Devant le Mystère, l'homme doit faire silence... que les moines et les moniales contemplatifs nous apprennent.   https://www.youtube.com/watch?v=qP8-kwmNXqM Abbé J. Kaminski FSSP +

51 views

FRATERNITAS SACERDOTALIS SANCTI PETRI

Herstal ⎪ Belgique ⎪ +32 (0)42 64 22 46Contacter par email